05 février 2013

Entracte accessoires #1

Je devais vous montrer mon manteau mais je le réserve pour le défi des piqueuses de jases le 11 février. Alors comme je n'allais pas vous abandonner jusque là, voilà 2 petites entractes pour vous montrer les accessoires de ma tenue.

On commence avec l'indispensable petit sac qui a le mérite d'être simple et rapide à faire. Donc les filles, si le matin d'un mariage vous vous apercevez que vous n'avez qu'un seul petit sac noir, pas du tout assorti à votre tenue, foncez sur ce site, 2-3 coutures et hop l'affaire est dans l'sac !! ^^

P1130196_blogButtercup Bag Made By Rae. Liberty Pamela Judith Couture et Cie, Satin vert émeraude Natacha Tissus, pression magnétique piquée sur un sac offert par la pharmacienne mais trop moche pour être utilisé.

P1130198_blog

P1130199_blogPetite pochette pour le portable mais qui s'est avérée trop petite pour l'y mettre, donc ici pochette pour rouge à lèvre.

 

Et pour celles que l'anglais rebute ou qui ne sont pas très copines avec g**gle tanslate, traduction ici !

 

 

 

 

Posté par PetitsDom à 11:24 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 janvier 2013

Basque sinon il fait froid

Un mariage en hiver, pour moi c'est synonyme de fourrure. Et c'est même synonyme de fourrure blanche. Parce que si c'est pas à un mariage d'hiver qu'on sort sa fourrure blanche, c'est quand alors ?

Il me restait un bout de celle que j'avais utilisée pour le manteau elfique de Jeanne, vous savez celle qui est ultra douce, si douce que tu passerais ton temps à la caresser (j'vous l'dis parce qu'en photo on réalise pas bien l'ultra douceur de la chose). Mais le reste en question me semblait un peu juste pour en faire quoi que ce soit. Je retourne donc à Natacha Tissus pour en racheter, mais vous pensez bien qu'une fourrure toute douce comme celle là même que tu passerais ton temps à la caresser, ben y'en avait plus. Forcément. 

Je rentre bredouille mais avec un peu d'espoir que parmi ma montagne de mes patrons j'en trouve un qui rentre dans mon reste de fourrure. Et...attention suspens représenté par des points de suspension...(tiens suspens, suspension, y'aurait ptet un rapport...comme quoi on fait encore des découvertes à 32 ans. Bref, fin du suspens)...J'ai trouvé !! Bon il a fallu ruser quand même parce que j'ai du découper la plus petite taille pour que ça rentre, et au départ je voulais faire une doublure avec le tissu de ma robe mais ce tissu n'étant pas stretch, c'était la déchirure assurée au moindre mouvement latérale des bras. Donc pas de doublure mais un ourlet rapporté avec le Liberty Pamela Judith. Par contre la fourrure, elle, est stretch (en plus d'être ultra douce. Elle est quand même merveilleuse cette fourrure n'est-il pas ?), et même avec la plus petite taille je suis même plutôt à l'aise dedans.

P1110377_blog

P1110378_blog P1110379_blog

Boléro Burda tendances mode septembre 2012, avant arrondi par rapport au patron. Fourrure Natacha Tissus, Liberty Pamela Judith Couture et Cie.

 

P1110421_blog

P1110419_blog P1110420_blog

 

Alors la fourrure c'est bien, c'est ultra doux, on a envie de se caresser les bras toute la soirée au risque de passer pour une folle, c'est chaud...Mais par contre ça remonte ! (??) Si vous mettez un manteau par dessus, vous vous retrouvez vite avec les manches du boléro au niveau des coudes, pas très pratique pour plier les bras. Mais bon, qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour se revêtir de douceur ?...

En parlant de manteau...Rendez-vous au prochain numéro !...encore du suspens...

 

 

Posté par PetitsDom à 10:21 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 janvier 2013

Basque je le vaux bien

Basque dans une série-pour-adolescentes-culcul-mais-où-y-a-des-beaux-mecs j'ai flashé sur cette robe :

Composition1

Basque je venais d'accoucher et que dans le burda d'août 2012, y'avait écrit ça :

Composition2"Le top à basque peut dissimuler un petit ventre"

Basque je suis enrhubée (non rien à voir)...

J'ai décidé que pour le mariage de mon frère j'aurai une robe à basque. Et puis pas qu'une seule, non. Trois basques, comme la nana dans la série-pour-adolescentes-culcul-mais-où-y-a-des-beaux-mecs (allez faites pas les innocentes, je suis sûre que vous la regardez aussi cette série-pour-adolescentes-culcul-mais-où-y-a-des-beaux-mecs).

Je n'avais de patron comme d'hab' mais cette fois j'ai pas trop bidouillé - bon un peu quand même - j'ai repris le patron d'une de mes robes et j'ai rajouté les basques du top de Burda. J'ai même fait les choses bien, j'ai d'abord fait une version dans un tissu qui ne vaut rien pour ne pas me louper. Enfin c'est surtout que découper au pifomètre dans mon tissu à 30 €/m, fallait pas se louper quoi. Et puis je n'avais qu'un seul mètre de liberty - et les basques ça bouffe du tissu (sortie de son contexte cette phrase est bizarre) - donc pas le droit à l'erreur !

Allez place aux photos. Je vous avais déjà montré celle-là :

P1110355_blogBon oui 2 fois déjà mais je l'aime bien, elle est artistique.

Il s'agissait donc des fameuses basques (quel suspens vous en conviendrez, vous vous étiez imaginé quoi ?)

P1110372_blog

P1110373_blog P1110403_blog

Vous avez toutes reconnu le sublissime liberty Pamela Judith (Couture et Cie). Je l'aime je l'aime celui-là, on dirait de la soie japonaise.

Impossible de rendre hommage à la véritable couleur de cette robe, en vrai elle est plus vert émeraude que bleu canard...(satin de polyester de chez Natacha Tissus, le fameux à 30 €/m)

P1110412_blog P1110411_blog

 P1110413_blog P1110414_blog

 Petits détails du haut : 

P1110394_blog

Les bretelles sont allaitement-compatibles (c'était l'autre critère de la robe avec les basques-dissimulatrices-du-pti-bidou-post-accouchement), elle sont fixées à l'avant par des petits boutons. Je me suis d'ailleurs arraché les cheveux (c'est pourquoi vous ne verrez pas ma tête) avec la fixation de ses bretelles. J'ai commencé par des agrafes, puis par des pressions puis de nouveau des agrafes mises dans l'autre sens, rien n'y faisait, la robe se décollait des bretelles, on voyait le système de fixation, c'était moche. Puis j'ai eu une révélation, des boutons ! Simple comme bonjour mais il fallait y penser.

Alors elle vous plaît ? Moi je l'aime bien. J'ai eu peur de ne pas pouvoir profiter pleinement du dîner de mariage (me goinfrer quoi), elle est quand même vachement serrée (chose dont on ne s'aperçoit qu'une fois la fermeture éclair cousue), mais que nenni, les basques ont bien fait leur boulot. Merci les basques ! (encore une phrase bizarre sortie de son contexte).

 

Et puis y'avait des choses pour accompagner cette robe, donc vous allez la revoir très vite ("youpi !")

 

 

 

Posté par PetitsDom à 19:09 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , ,